La fonction première d’un conduit de cheminée est de créer un appel d’air alimentant la combustion et d’évacuer les émissions de gaz vers l’extérieur.
Un bon triage est essentiel pour une bonne combustion. Nous considérons habituellement qu’un bon tirage se situe à 10-20 Pa (1-2 mm).

 

Un bon tirage dépend d’un bon conduit:
Plus le conduit de cheminée est long, meilleur est le tirage. L’une des solutions à envisager pour améliorer le tirage est donc de rallonger le conduit. Le diamètre de ce conduit ne devrait jamais être inférieur à celui de la buse de sortie de votre appareil.
Un conduit circulaire permet en principe d’obtenir un meilleur tirage qu’un conduit carré. La présence de coudes sur le tubage diminue le tirage. Toutefois si des coudes doivent être utilisés, il faudra de préférence opter pour 2 fois 45° plutôt qu’une fois 90°.

 

L’arrivée d’air de combustion est essentielle au tirage
Un foyer ouvert nécessite environ 300m3 d’air par heure, tandis qu’un foyer fermé n’en demande que 30 environ. Une hotte aspirante ou une VMC aspire plus d’air qu’une cheminée. Leur présence crée donc un tirage inversé entraînant la présence de fumée dans la pièce.Une arrivée d’air extérieur à proximité de l’appareil permettra une bonne combustion.

 

L’influence du vent
Le tirage peut être perturbé par la présence de grands arbres, de falaises, de hauts immeubles. En principe, la solution sera de rallonger le conduit. Dans des circonstances extrêmes, un extracteur doit être installé. Un régulateur peut également stabiliser le tirage.


Le tirage, c’est de l’air chaud montant
Une forte température crée un fort tirage, une longueur et un diamètre de conduit adaptés à l’appareil assureront un fonctionnement optimal. Un tirage trop fort peut avoir pour conséquence une aspiration trop rapide de l’air chaud dans la cheminée. Un régulateur de tirage ou un “restricteur’ peut régler ce problème. La présence de plusieurs coudes sur le conduit réduit le tirage.      

 

 

 

 

 

 


 

Les sources de problèmes (foyers à bois)

 

Attention à la dimension
Un poêle surdimensionné peut entraîner la formation de créosote et de fumée, tandis qu’un poêle sous-dimensionné induit une surchauffe permanente, pouvant entraîner la torsion et la fissure des pièces.

 

Quelles sont les fonctions d’un poêle?
  • Source de chaleur
  • Esthétique (pièce de décoration)
  • Chauffage principal ou chauffage d’appoint

 

Un poêle trop gros ne vous apportera rien de bon
Vous serez contraint d’utiliser constamment votre poêle réglé au ralenti, ce qui générera de la fumée, suie, goudron et cendre. La vitre sera noircie.

 

Un poêle trop petit ne vous apportera rien de bon non plus
Vous serez sans cesse en train de tenter d’obtenir une chaleur que votre poêle ne pourra produire. En surchauffe permanente, des fissures ou des torsions peuvent apparaître et ne seront pas prises en charge par la garantie Jøtul (plaques de doublage, déflecteurs, etc.)

 

Si le feu est difficile à allumer, les causes peuvent être:

  • Un manque d’air: Ouvrez les arrivées d’air à fond. Vous pouvez aussi laisser la porte entre-ouverte d’1 cm environ. Assurez-vous que le clapet de fumée est ouvert.
  • Mauvais matériaux d’allumage: Utilisez du petit bois ainsi que du journal froissé, puis ajoutez des morceaux de bois plus gros. Et rappelez-vous bien que le meilleur petit bois est le plus fin et le plus sec.
  • Tirage négatif/conduit froid: Réchauffez votre conduit en allumant du papier journal froissé en torche et tenez-le en l’air dans le poêle jusqu’à ce que le tirage soit inversé.
La présence de fumée dans la pièce peut venir de:
  • La qualité du bois: Un bois très humide peut générer plus de fumée que ne peut en évacuer la cheminée.
  • Les systèmes de ventilation, tels que l’air conditionné, les VMC ou les hottes aspirantes, peuvent satisfaire leurs besoins en air en puisant dans la cheminée (tirage inversé). Dans ce cas, vous devrez prévoir une arrivée d’air extérieur pour alimenter votre foyer.
  • Les erreurs de manipulation: veillez à toujours ouvrir l’arrivée d’air et le clapet de fumée avant de recharger le poêle – ouvrez la porte en douceur.
  • Le conduit: rappelez-vous qu’un coude (90°) ou un long tuyau horizontal réduisent le tirage.
  • Un conduit trop court peut diminuer le tirage.
  • Un conduit trop froid peut provoquer un tirage inversé.
  • Le tubage doit être de la bonne dimension et être correctement raccordé à l’appareil.
  • Le conduit peut être obstrué par un nid d’oiseau, de la suie, du goudron.

 

 

Une combustion trop rapide peut être causée par:
  • Le type de bois: les gros morceaux brûleront plus longtemps que les petits. Brûlez de préférence du bois dur qui a été coupé, fendu et entreposé au sec pendant au moins 1 an.
  • Un tirage trop fort dans le conduit
  • Des erreurs de manipulation: la commande d’arrivée d’air primaire doit être réglée doucement, de la position ouverte vers la position fermée, pour être fermée une fois le feu bien établi.

N’ouvrez jamais la porte du cendrier, cela conduirait à une surchauffe.  


Un retour de flamme (explosion de gaz) peut être causé par:

  • Une commande d’arrivée d’air fermée lors du chargement du poêle. Vous devez parfois attendre jusqu’à 15 minutes avant de refermer l’arrivée d’air.
  • L’arrivée d’air secondaire peut être bloquée par de la suie ou du goudron.
  • Un bois humide nécessite énormément d’énergie pour sécher avant de pouvoir brûler. Les gaz accumulés peuvent s’enflammer brutalement et provoquer une explosion dans la chambre de combustion.
  • Un tirage insuffisant.
Difficultés de contrôle (surchauffe)
  • Joints abîmés
  • Combustible: ne brûlez jamais de vieilles palettes, de sciure, de déchets ou de produits cirés.
  • Tirage excessif dans le conduit : utilisez un régulateur de tirage afin de réduire le tirage.
Chaleur insuffisante
Si vous avez l’impression que la chaleur dégagée est trop faible, les raisons les plus fréquentes sont:
  • Bois de mauvaise qualité
  • Mauvais tirage
  • Erreurs de manipulation
  • Construction de la maison (isolation, hauteur de plafond, …)
  • Le poêle est trop petit

Lorsque le bois brûle lentement, il dégage une température faible, du goudron et autre vapeur organique qui, combinés à l’humidité, forment du créosote. Ce créosote va enduire les parois du conduit.  


Le créosote est le carburant des feux de cheminées
Une créosote en quantité excessive peut venir de:

  • Un bois de mauvaise qualité (humidité, sections trop grosses)
  • Un mauvais tirage
  • Des erreurs de manipulation
  • La taille du poêle (température de fonctionnement trop basse)
N’oubliez pas de faire ramoner votre conduit avant le début de la saison froide.